Checklist pour une demande de crédit optimale

Les conseils suivants pourront vous aider à préparer et à étayer votre demande de crédit.

1. Demandez des informations suffisantes à votre banque ou à votre établissement de crédit concernant la notation de crédit et le processus de décision

Demandez de quelle information votre banque ou établissement de crédit a besoin pour attribuer à votre crédit une notation ou une évaluation des risques visant le remboursement. Demandez également de combien de temps votre banque ou établissement de crédit a besoin pour prendre une décision quant à l'octroi du crédit et à la mise à disposition du crédit accordé.

2. Rentrez à temps le dossier de demande de crédit complet et précis

Lorsque vous introduisez un dossier de demande de crédit, veillez à ce que toutes les données (comptes annuels déposés, chiffres intérimaires, plans de liquidités, ...) soient d'actualité et précises. Expliquez également avec suffisamment de détails les décisions déjà prises et les perspectives. En outre, transmettez votre dossier à temps à votre banque ou établissement de crédit.

3. Discutez de tous les facteurs ayant une importance déterminante pour les conditions d'un crédit.

La notation de crédit et les garanties contribuent à déterminer le prix de votre crédit. Par ailleurs, la durée du crédit, les modalités de tirage (liquidités et règles de la banque et son secteur) et les clauses (conventions particulières, comme seuils minima pour la solvabilité, la rentabilité, la liquidité, ...)jouent également un rôle à ce niveau. Prenez le temps de passer en revue tous ces facteurs avec votre banque ou établissement de crédit.

4. Ouvrez activement à votre notation de crédit

Dans la mesure où la notation de votre crédit est déterminante pour le prix et les conditions de ce crédit, il est particulièrement opportun de gérer au mieux cette notation pendant la durée du crédit. Gardez à l'oeil les facteurs qui sont déterminants pour votre notation, comme le ratio d'endettement, la liquidité, la rentabilité, la qualité du management, la position de marché, la forme juridique, etc.

5. Contrôlez bien votre crédit

Votre banque ou établissement de crédit veillent à ce que vous utilisiez normalement votre crédit. Elle/il contrôle aussi l'évolution de votre entreprise et le respect des engagements entre vous. Elle/il relève la notation de crédit en cas de découvert (prélèvement d'argent pour un montant supérieur au solde créditeur sur le compte) ou d'impayés et d'arriérés de paiement (par ex.auprès de l'ONSS ou du fisc), en l'absence de transparence (si vous ne déposez pas vos comptes annuels à temps), en cas de protêt, de litiges juridiques ou environnementaux, d'aggravation de votre situation financière, de baisse de qualité du management ou de départ de personnes clés de votre entreprise, ... Faites en sorte d'avoir tous ces facteurs bien en main. Tenez aussi compte de l'évolution dans votre secteur et informez-en votre banque ou établissement de crédit.

6. Envisagez des solutions de financement, de couverture des risques ou de garanties alternatives

La banque ou l'établissement de crédit ne sont pas les seuls à pouvoir vous accorder un crédit. Il existe des alternatives, comme le factoring, le leasing et les garanties publiques. Le factoring peut aider à financer et à couvrir vos créances sur la clientèle. Le leasing offre la possibilité de financer certains actifs moyennant des montants de crédits plus élévés. Si vous voulez visionner la vidéo informative sur le leasing, cliquez ici. Les pouvoirs publics peuvent intervenir en fournissant, sous certaines conditions, des garanties, du capital à risque et des crédits.

Tags: